Le Ypres Rally de Chewon Lim connaît une issue malheureuse

27 juin 2017

L’équipage alignait de solides chronos avant l’incident

L’équipage du Hyundai Motorsport’s Driver Development Program composé de Chewon Lim et Martijn Wydaeghe s’est distingué par de solides performances lors de la journée initiale du Ypres Rally avec la New Generation i20 R5, mais son bel élan a été brisé dans des circonstances inhabituelles le samedi. 

Ce week-end était non seulement celui d’un des rallyes les plus importants de l’année pour Lim et Wydaeghe, mais c’était également la première fois qu’ils revenaient sur un événement déjà disputé l’an dernier. Avec cette expérience supplémentaire des spéciales, le duo était particulièrement bien préparé en vue de ces deux jours. Il pouvait également partir en confiance après la bonne prestation au Rally van Wervik il y a deux semaines, en plus d’un test d’avant rallye en compagnie du pilote Hyundai Motorsport en World Rally Championship (WRC) Thierry Neuville.

D’un bout à l’autre de la journée d’ouverture, Lim et Wydaeghe ont progressé au classement général, gagnant en confiance avec leur New Generation i20 R5 sur les spéciales rapides et dégagées des Flandres. Parmi un peloton d’équipages R5 très impressionnant qui combinait les concurrents des championnats nationaux de Belgique et du Royaume Uni, en plus de la Tour European Rally (TER) Series, le duo n’a cessé de remonter au classement, améliorant ses chronos alors que d’autres équipages partaient à la faute ou connaissaient des soucis techniques.

De solides progrès interrompus par un problème inhabituel

L’équipage regagnait le parc d’assistance à la fin de la première étape en pointant dans le top 20 absolu, soit une solide 4ème place parmi les concurrents de la TER Series, avec pour objectif de poursuivre sa remontée au classement lorsque l’action reprendrait ses droits le samedi matin.

Hélas, l’accumulation des challenges en spéciales allait les empêcher d’atteindre leurs objectifs.

Comme cela était arrivé à d’autres concurrents, le pare-brise arrière de la voiture se brisait à la réception brutale d’un jump dans la spéciale de Kemmelberg qui inaugurait la seconde journée de l’épreuve. Si ces dégâts n’étaient apparemment pas un problème, ils allaient en fait précipiter soudainement la fin de leur week-end à Ypres. Alors que Lim approchait d’un virage dans l’ES11, des morceaux de verre se retrouvaient dans le pédalier, l’empêchant de ralentir et précipitant la voiture dans l’un des célèbres « wateringues » en bord de route.

Chewon Lim : « Le Ypres Rally est l’un des plus gros événements auxquels j’ai pris part, mais c’était aussi l’un des plus compliqués, en raison du caractère des spéciales mais aussi de la qualité du plateau. Je suis plutôt satisfait de mon niveau de performance le premier jour qui m’a permis de progresser dans le classement et de gagner en confiance au volant de la New Generation i20 R5. Le samedi matin, il y avait beaucoup de morceaux de verre dans la voiture après que la vitre arrière se soit cassée, et l’un d’eux est allé se loger sous la pédale d’accélérateur, l’empêchant de revenir en position neutre. Ce qui signifie que nous n’avons pu ralentir à l’abord d’un virage. Une situation clairement frustrante, car je pense que nous pouvions continuer à remonter au classement, mais il y a des choses positives à retirer de cette participation. »

Alain Penasse, Team Manager Hyundai Motorsport : « Le Ypres Rally a constitué un bon week-end pour Chewon et Martijn. C’est toujours un rallye très difficile, et cette année n’a pas fait exception. Ils ont signé de bonnes performances le premier jour, évitant les erreurs et progressant dans le classement, tout en gagnant en expérience avec la New Generation i20 R5 sur ces spéciales. En poursuivant sur cette lancée, ils étaient bien partis pour poursuivre leur montée en puissance le deuxième jour. Plusieurs équipages ont connu un problème similaire au passage du jump de samedi matin, et la réparation n’aurait posé aucun problème au retour à l’assistance. Hélas, alors qu’ils n’ont commis aucune erreur, ils ont été contraints de renoncer avant que l’équipe puisse intervenir. »